entete

 
 

                                                www.chansonsdemarins.com - Dernière mise à jour 18 janvier 2014

Page_1
P-index  

Bienvenue sur www.chansonsdemarins.com

 
Les chansons de marins sont vieilles comme la marine à voile, c'est dire si ça remonte à loin... Certaines sont parvenues jusqu'à nous par la tradition orale, elles sont connues de tous, et sont reprises à l'infini sur presque toutes les compilations sonores disponibles. Celles là sont les classiques, celles qui nous viennent  du temps de la marine à voile, des corsaires, des pirates, des cap-horniers et des terre-neuvas. Les plus connues ont été recueillies et publiées pour la première fois  dans les années 1920 par le Capitaine Hayet, d'où leurs succès. 

Immédiatement adaptées pour le répertoire populaire par les grands chanteurs de l'époque, elles sont alors interprétées par Jean Villard dit Gilles (Le capitaine du navire), Yvonne Georges (Valparaiso) ou Damia (Pique la baleine, Sur le pont de Morlaix)... Ces chansons seront reprises apèrs la guerre par Germaine Montero, les Quatre Barbus, et plus près de nous par Marc Ogeret. Elles sont encore chantée aujoud'hui avec talent pas des groupes comme Djiboudjep, les Gabiers d'Artimon, Tonnerre de Brest et beaucoup d'autres...

Le thème de la mer et des marins est également très populaire dans le genre de la chanson réaliste, pleine de drames et haute en couleurs. Bérard avant 1914 interprète déjà "Le loup de mer", "L'océan", ou "La plongée", et Théodore Botrel chante sa Bretagne natale, évoquant souvent la rude vie des marins, avec notamment l'immortelle Paimpolaise.  Après la première guerre mondiale, ce sont des interprètes féminines aux allures de tragédiennes qui reprennent avec succès le flambeau : les plus connues sont Berthe Sylva (La légende des flots bleus, Le maître à bord), Damia (Les goelands, La mauvais prière),  Frehel (La chanson du vieux marins), et bien sur Edith Piaf (Escale, Dans un vieux bouge du vieux port  ou encore Les marins, ça fait des voyages...). Sur un ton résolument plus joyeux, Jean Murat chante "Les gars de la marine" et Alibert grâce aux operettes marseillaise de de Vincent Scotto, met en scène avec succès les pêcheurs de Marseille et les marins de la flotte à Toulon.

Plus recemment, le genre a retrouvé des créateurs de talent, avec des ambiances de nostalgie que ne renieraient pas les vieux marins d'autrefois : Hugues Aufray (Santianio), Michel Tonnette (Mon petit garçon, Vire au cabestan), François Boudet (Loguivy de la mer), Yvon Etienne, JacquesYvart et bien d'autres. 

Pied de page