- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Le loup de mer

L.Despax - Borel-Clerc - 1909 -



Ecoutez la chanson :






Eh ! De quoi ! Un homme à la mer !
Tant pis ! Je n'suis pas d'service.
Comment ? Un paquebot se perd ?
Tous vont périr, Dieu les bénisse...

Vous dîtes que je suis un lâche !  Vraiment ?
Eh bien ! Écoutez mon histoire
Elle est triste, c'est à n'y pas croire
Et chaque fois que j'y pense
J'en pleure comme un enfant

(Les deux passages suivants<
ne figurent pas dans l'enregistrement de Bérard)

J'étais pêcheur bien misérable
Et j'aimais car elle m'était tout
Ma Jeanne, une femme adorable
Dont la caresse me rendait fou
Un jour un copain dit : Jean-Pierre,
Tu sais qu'ta femme a un amant
Ils se voient près d'la croix d'pierre
Quand sur la mer tu vas d'l'avant
Moi qui m'croyais sur de ma femme
J'bondis sur l'dénonciateur
En lui criant : Canaille infâme
Tu veux donc faire mon malheur

Ma femme est ange du Bon Dieu
y'a du ciel dans ses grands yeux bleus
Et j'suis bien sur que la pauvrette
Avec nul ne fait la coquette
Elle est tout' ma vie, on l'sait bien
Et j'étranglerai le vaurien
Qui voudrait briser mon bonheur
En me prenant son coeur

Un soir que j'fuyais devant l'orage
Au loin je vois sombrer un canot
Vers lui j'vais en criant : courage !
Et j'aperçois un homme dans l'eau

Je le cueillis sur une lame...
Quand une deuxième tête apparaît...
Et je reconnais ... Qui ? Ma femme...
Dont l'regard perdu m'suppliais
Comprenant tout,  je lui criai : gueuse !
Je vais te rendre ton amant
Et pris d'une folie furieuse
Je rejetais l'homme dans l'océan...

Je ne sais pas si le bon Dieu
Peux m'en vouloir d'ce crime odieux
Mais j'pouvais faire la folie
D'sauver ceux qui m'prenaient ma vie
Voilà pourquoi quand y'a gros temps
Je regarde la mer en pleurant
Car c'est en faisant le sauveteur
Que j'ai brisé mon coeur
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

Bérard : La grande voix du caf' conc'


La chanson réaliste 1900-1920

..
.