- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Le vingt et deux octobre


Ecoutez la musique :


Le vingt et deux octobre, tous prêts pour naviguer

Dessus une frégate nous nous sommes embarqués

Nous nous sommes embarqués en prompte diligence

C'était pour aller sur les îles de France

Quand nous fûmes hors rivière, cinq cent lieux sur l'eau
J'avons fait la rencontre : c'est trois gros vaisseaux
Petit navire français os'rais-tu 'y défendre ?
Trois gros navires anglais sont venus pour t'y prendre

Le capitaine avance, hardi comme un lion
A pris son épée claire et montit sur le pont
- Si nous devons mourir,  que l'seigneur nous écoute
Mettons les voiles au vent et suivons notre route !

Mais quand nous fûmes aux îles, aux îles de Saint-Vincent
Le tonnerre, les éclairs, et les dragons volants
Et les dragons volants qui sur nous se déchaînent
A la fois plus de cent y tomba sur nos vergues.

Nous avions forc' bonhommes calfats et charpentiers
Qui nuit et jour travaill' c'est pour nous étancher
Ils ont tant travailler, ils nous mis étanches
Par la grâce de Dieu, somm's revenus en France

En arrivant en France, tir' un coup de canon
Pour saluer Paimboeuf, Paimboeuf et le Migron
Et lui faire savoir que le navire arrive

Les bourgeois de la ville sont tous au bord de l'eau
Pour voir ce beau navire chargé de matelots
Pour voir ces matelots revenant de la guerre
N'y a bien six ans au moins qu'ils ont mis pied à terre
































..
.