- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Plus loin que la mer

A.Sousset -



Ecoutez la chanson :



par Cap au Rhum


Ne cherche pas petit
C'est trop loin sur la mer
Où dorment les bateaux
Qui ne rentreront pas
Qui ont choisi de rester là bas
Par delà ces collines
Qui déferlent en bleu
Leurs voiles sont figées
Au fond d'un souvenir
Elles ont perdu les vents du revenir

Je suis un vieil oiseau tu sais
Et je voudrais te dire
Une île où je me suis posé
A flanc de ces navires
J'y ai vu des voiliers
Seigneurs des océans
Griffer les vents de leurs mâts mutilés
Ils se balancent au long des quais
Et parlent de leurs courses
Ils transportaient le thé
En suivant la grande ourse
J'ai vu des chalutiers
Pleurer sur ces furies
Par l'enfer martelé en symphonie

Ne cherche pas petit
C'est trop loin sur la mer
Où dorment les bateaux
Qui ne rentreront pas
Qui ont choisi de rester là bas
Par delà ces collines
Qui déferlent en bleu
Leurs voiles sont figées
Au fond d'un souvenir
Elles ont perdu les vents du revenir

J'y ai vu des marins parfois
Au sortir des tavernes
Ils ont au bord des yeux je crois
Comme un voile un peu terne
Quelques rides en mieux
Sur leur gueule de terre-neuvard
A peine plus pâles et vieux qu'autrefois
Ils m'ont compté les arc-en-ciel
Qu'ils tressent en diadème
Au front des phares sentinelles
Au souffle des baleines
Ils aiment un horizon
Qu'il conjuguent au pluriel
Sur le vol vagabond d'une caravelle

Ne cherche pas petit
C'est plus loin que la mer
Cette île dont les grands
Ignorent les couleurs
Sa lattitude est celle de ton coeur
Tu sauras maintenant
S'ils disparaissent un jour
S'en vont pour le plus grand
Des voyages au long cours
Les marins ne meurent jamais tout à fait
Les marins ne meurent jamais tout à fait...
































..
.