- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Le navire de Bayonne



Ecoutez la chanson :



par Gabriel Yacoub


C'était par un bon vendredi
Nous étions partis de Lisbonne
C'est pour en France revenir
Sur le grand navir' de Bayonne.
Nous n'eûmes pas doublé les pointes
Que le vent vint de suroît
L'a bien fallu trimer nos voiles
Pour y courir au quart noroît.

Nous avons pris un coup de mer
Sur le pont de notre navire
Les dalles ne pouvant plus fournir
Coupons le grand mât je vous prie
Et jetons les canots dehors,
Gardons le restant de nos voiles
Pour nous y mener à bon port.

Il a venté d'un si grand vent
Grands Dieux ! la cruelle tourmente !
La moitié de nos gens pleuraient,
Les autres chantaient des louanges,
Les autres chantaient des louanges
Et priaient Dieu à pleine voix
" - Que Dieu ait pitié de nos âmes
Puisque la mort il faut avoir ! "

Le capitaine s'est avancé
Qui est le maître du navire
" - Honneur dit-il à qui vivra !
Le grand mât c'est ma compagnie
Courage, mes enfants, courage !
Notre pilote gouverne bien.
Hé là, donnez-vous bien de garde
Que le vaisseau vire en travers ! "

Le pilote tout aussitôt
A fait filer la grand écoute
Notre navire soulagé
A repris sa première course
" - Courage, mes enfants, courage !
Notre pilote gouverne bien
Il faut promettre une grand messe,
Pendant qu'on en a les moyens. "

Nous nous jetâmes à genoux,
Pour la divine marie
Pour la divine Marie
Qui nous a conservé la vie
Une messe nous ferons dire
A notre grand rassemblement,
A la chapelle de Notre-Dame,
Nous prierons Dieu dévotement.

Celui qui a fait cette chanson
C'est le pilote du navire
La été faite et composée
Dans la traverse de es îles
Vous autre, tous les gens de France
Qui naviguez dessus la mer,
Naviguez donc avec prudence,
Surtout dans les temps de l'hiver.
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

La mer, les ports et les marins

..
.