- Recherche dans un titre ou par mot-cle :

Vocabulaire : Calfat et Calfater

Le calfat est un  ouvrier marin qui calfate les navires. Calfater est un déformation du verbe "calfeutrer". Ce terme signifie "rendre étanche". Quand les bateaux étaient en bois, la calfatage consistait à introduire une torsade d'étoupe entre deux planches de bordée ou du pont, à l'aide d'un fer plat sur lequel on tapait avec un maillet. L'étoupe est une composante fibreuse produite lors du travail des fibres textiles, notamment du chanvre et du lin. Puis on recouvrait ce joint avec une couche de goudron fondu. Les calfats faisaient fondre le goudron dans un chaudron appelé "pigouillère". Lorsque le bois de bordée se dilatait, sous l'action de l'humidité, la torsade d'étoupe était écrasée et le joint devenait d'une étanchéité parfaite.

Le calfatage d'un navire était une opération longue et délicate, car il fallait procéder ainsi planche par planche sur toute la coque. Un travail pénible, car selon l'accessibilité, le calfat travaillait souvent dans des positions très inconfortables.

«Cette drôlesse le trompa Avec un second Mait' Calfat Plein de prestance» (Jean Quémeneur)

Voir la chanson sur ce métier : Les calfats.


Maillet de calfatage